Le logo synaptique

lo

Le logo Politique Numérique : un réseaux de synapses

De quoi s'agit-il ?
C'est à la fin du xixe siècle que le physiologiste britannique Charles Scott Sherrington (1857-1952) donna le nom de "synapse" à la zone spécialisée qui fait la jonction entre deux neurones. C'est le lieu de transfert de l'information entre les neurones et leur cible périphérique.

Les neurosciences désignent l'étude scientifique du système nerveux, tant du point de vue de sa structure que de son fonctionnement, depuis l'échelle moléculaire jusqu'au niveau des organes, comme le cerveau, voire de l'organisme tout entier. Les neurones sont organisés en réseaux de neurones, et ont pour objectif de fournir des données cognitives de plus en plus complexes.

Internet : réseau de neurones ?

L'internet est lui même organisé comme un réseau de neurones, interconnectés entre eux par des synapses.

De même que la plupart des êtres vivants sont interconnectés entre eux dans une toile de sens et de communautés d'intérêts, internet et les réseaux sociaux se rapprocheraient aujourd'hui de la représentation synallagmatique des visions des siècles passés et du 21ème siècle ?
Des réseaux cognitifs, interconnectés, réactifs et collaboratifs.

Civilisation de l’interaction, mutation globale et migration vers le Cyberespace, internet devient la place du village, organisé en phénomènes tribaux, en un gigantesque réseau qui ''unit'', mais uniformise... dans des accélérations incessantes.
Toutes les activités humaines sont concernées (infos, culture, finances, …) et la révolution qu'il entraîne est autant porteuse de promesses que de menaces...

De ce point de vue la révolution numérique s’apparente au nucléaire : tout dépend de ce que l’on en fait.

On ne peut donc s’empêcher aujourd'hui de voir dans l'internet les 1er pas de la concrétisation de ''super-intelligences'' dont seul l'homme sera capable de décider quoi en faire, espérons tous que ce soit tout sauf un ''Terminator''... !!

Faisons attention à ne pas déshumaniser le monde dans lequel nous vivons...