Comment intéresser le citoyen à la politique ?

.

La problématique de l'engagement citoyen est une grande question dans l'échiquier politique.
''Réveiller la citoyenneté'' en est une autre.

Même si chaque année, le poids des élections suivantes est devenu plus lourd que le poids des élections précédentes... on constate une réelle lassitude démocratique déjà à l’œuvre en France, et parfois pire : une véritable déconnexion du peuple vis-à-vis de ses élus, car en l'absence de référendum d'initiative citoyenne, le peuple français n'a pas droit de regard sur ce que font ceux qui sont portés aux pouvoirs...
- L'abstention augmente d'élections en élections
- Le nombre d'adhérents aux partis politiques est en baisse chaque année,
- La défiance des citoyens vis-à-vis des partis politiques est de plus en plus criante.

Face au constat de l’absence d’engagement des citoyens, principalement dans la vie politique et sociale, rares sont les expériences innovantes en matière de démocracie et de politique citoyenne. Du moins en France...

Pour redynamiser la vie politique il existe plusieurs solutions :
- la consultation permanente au travers d'outils issus du numérique (conseils de citoyens, crowdsourcing, travail collaboratif, questionnement des élus...).
- et un appel au tirage au sort pour constituer des assemblées, comme cela est déjà utilisé pour les jurés d'assises en France, ou en Irlande pour la réécriture de la Constitution (33 élus & 66 citoyens ont été tirés au sort pour travailler ensemble...). La notion de tirage au sort est de pouvoir se libérer de toute pression produite par des élections, et donc de se libérer de la démagogie qui en découle. 

Par contre ce sont les outils qui manquent, entraînant une panne de vision qui est déjà à l’œuvre. Car débattre de manière apaisée, documentée et de manière objective dans le bouillonnement conversationnel qui nous anime n'est pas facile.

Des initiatives sont lancées de ci- de là (Pacte Civique et son Observatoire Citoyen de la Qualité Démocratique, Etats Généraux du Pouvoir Citoyens, Démocratie Ouverte,...) et nombreuses sont les intéressantes expériences politiques qui sont déjà à l'oeuvre :
- En Belgique existe le projet G1000 : une forme de parlement secondaire avec 1000 citoyens tirés au sort...
- En Suisse il existe le Référendum d'initiative populaire.
- En France le projet G1000 s'essaie au lancement d'un référendum populaire sous forme de forum télévisé et faisant appel aux nouvelles technologies en appui avec divers acteurs issus de la démocratie en ligne (Ph.Le Gonnidec...).
- etc...

L'innovation démocratique fait peur et pourtant le droit de vote en tant que droit démocratique ne suffit plus...

Dans une émission de Radio France il est fait référence à une expérience dans la commune de Saillans (Drôme) qui a mis en place une liste citoyenne... Dans cette commune ou les citoyens constataient qu'il n'y avait aucune concertation populaire concernant les projets et les consultations publiques, le peuple a décidé de faire, avec d'autres habitants, une liste collégiale citoyenne, sans étiquette afin de rendre le pouvoir au peuple.

Les 1200 habitants de cette commune ont en effet décidé de voter pour ce nouveau fonctionnement politique de démocratie directe. Cette ville a en 2014 autant d'habitants qu'en avait Athènes en 500 avant JC....
Cette expérience mérite donc d'être suivie de près...
Référendum d'initiatives populaires, votations, les élus ne peuvent trancher sur ce en quoi ils sont directement impliqués, et la consultation des citoyens est donc indispensable au fonctionnement des biotopes locaux...
En savoir plus sur les expériences démocratiques innovantes